Vicky ft Pytt Platinium – Leggo (Clip Officiel)

On vous avait déjà fait découvrir cette pépite venue tout droit du Gabon: Vicky Rousselot plus connue simplement sous son prénom Vicky. On l’avait découverte avec son titre « T’es pas faite pour« . La rappeuse (aussi beatmakeuse) âgée seulement de 17 ans, habitant actuellement à Lille vient de nous dévoiler son nouveau clip/titre « Leggo » accompagnée de Dj Pytt Platinium. Un clip qu’on avait hâte de visionner suite au teaser ainsi qu’un son qu’on avait hâte de découvrir avec l’instru puissant qui avait été présenté. Si le son était déjà connu depuis cette été au Gabon; c’est un tube que nous ELLESFONTMAL découvrons. Le morceau a été produit par Owoninho extrait de la mixtape à venir All over the world et le clip réalisé par Sekenza. Vicky nous promet sûrement beaucoup de choses à venir. Nous on regarde et patiente seulement. Le talent est bien présent.

Publicités

Moon’A – Moon’A Gang

La jeune rappeuse française Moon’A originaire de l’Essonne nous dévoile un nouveau single egotrip « Moon’A gang« . Elle est actuellement produite par le label RicheMusic Superproductions. Dolce Gabana, Bugatti, Lambo, fendi, Dior, Chanel… Vous avez dit que Moon’A était matérialiste? A vous de voir avec elle… –Prie pour ta fin, tu vas bientôt crever-.

AMY – Born To Kill (Clip Officiel)

Amy (Trayett) fait en ce moment a elle toute seule la moitié de l’actualité sur notre blog. Ce qui est explicable puisque sa digitape « Nikita » prévu pour le 20 janvier 2014 arrive à petits pas. Vendredi dernier elle a sorti le troisième extrait « Born to kill » de cette même digitape.

Dans ce titre « Born to kill » en anglais comprenez « Née pour tuer », Amy y dresse sa biographie. Tout sur son parcours en tant qu’enfant (un petit shoutout à sa maman au début –je suis pas née dans la soie, je suis pas née dans la merde, peu importe quoi qu’il en soit je vais devoir honorer ma mère-), en tant que fille et petite soeur (elle nous présente ses trois grands frères et sa soeur jumelle) ainsi que son parcours dans le rap. C’est donc un titre intime, personnel que nous livre la banlieusarde originaire de Choisy le Roi (94).

Son parcours, le chemin qu’elle a dû emprunter pour en arriver là où elle est aujourd’hui, sa fébrilité et sa peur face à certains moments de sa vie. Le plus étonnant est surtout de constater les efforts qu’elle a dû faire, le courage qu’elle a dû prendre pour « imposer » sa passion qui est le rap à ses proches –Comment dire aux grands frères que petite soeur kiffe le rap- nous comte elle. On a plus qu’une chanson dans nos mains mais un journal intime. Deux autres moments marquant nous retiennent dans le titre. Premièrement sa rencontre avec Bushy et ce qu’il en est advenu (collaborations, signature chez Foolek records) elle revient d’ailleurs sur les raisons de la séparation du groupe –Entre Bushy et moi, c’est la guerre rien ne va. L’album vient de sortir mais il faut qu’on se sépare-. Ensuite c’est le petit mot qu’elle a lâché à son ancien producteur: Rohff (qui avait produit le groupe Amy&Bushy –Housny merci pour tout je ne peux rien oublier-). C’est ainsi qu’en toute modestie mais avec de l’ambition et de la détermination qu’Amy se dévoile par conséquent il est plus facile de comprendre le titre choisi « Born to kill ». Une chanson portée aussi par la chanteuse Awa Imani présente que sur le refrain.

Le clip a été tourné entre autre dans un parc vert ainsi que à la hauteur des barres d’une cité de quoi nous mettre complètement dans l’ambiance un lien fort avec les paroles du titre. D’ailleurs en quatre jours le clip est à plus de 21 262 vues de quoi confirmée qu’elle est la rappeuse la plus présente et soutenue sur le net.

Cela nous rappelle un petit message glissé à la fin de son clip « Griselda Blanco » : rares sont les femmes qui ont su s’imposer dans un milieu d’hommes, Griselda l’a fait… je le ferai dans le mien.

Produite par Industreet Music, la sortie de sa digitape « Nikita » est toujours prévue pour le 20 janvier 2014.

[REGARDS SUR] LADY DIELNA

On vous l’avait présentée à travers son dernier EP « Controversée« . On a souligné le fait que Lady Dielna (rappeuse Belge d’origine algérienne) est handicapée. En effet, voir une rappeuse handicapée sur une chaise roulante est très rare, Lady Dielna est surement la seule rappeuse dans le monde se trouvant dans cette situation. Son handicap pousse souvent à l’admiration du fait de son courage à oser rapper et s’affirmer mais Lady Dielna est avant tout une rappeuse avant d’être une rappeuse connotée « handicapée » et ça, c’est à respecter!

On a voulu vous la présenter un peu plus… Soudain nous sommes tombé sur une vidéo où la rappeuse dresse son auto-portrait: elle nous parle de son handicap, les différentes formes de discrimination qu’elle a pu subir dans sa vie, de sa passion qui est l’art. Elle ouvre même une parenthèse intéressante sur le rap Belge.. à voir!

Sultan feat Sir Cass & Amy – Calmement (Compilation: « A la fuck you »)

 En ce moment la rappeuse parisienne enchaîne les productions et featurings… sans doute car elle est en pleine promotion de sa Digitape « Nikita » prévue pour le 25 Novembre 2013 et produit par le parisien Dj Lux.

Parmi toutes ces productions qu’elle enchaîne « Calmement » où elle accompagne les rappeurs Sultan et Sir Cassen en fait partie. Ce morceau est un extrait de la compilation « A la fuck you« , une compilation classée comme Hip-hop/Rap et Variété française sur iTunes.  Une compilation où figurent Sadek, Seth Gueko, Demon One, Orelsan et pleins d’autres. Sur ce titre « calmement », Amy fait ressortir un côté qu’à la rédaction ELLESFONTMAL on apprécie pas du tout. On l’avait déjà expliqué ici : CLIK . Une Amy pas très dynamique qui pose sur un son lui-même bof c’est à dire loin d’être une tuerie. Un passage gâché!

Mais.. l’on retient ce côté positif au niveau de la promotion et de la créativité de la rappeuse. Elle essaye et nous propose un peu de tout. C’est donc avec impatience que l’on attend son projet dont on peut toujours écouter le premier extrait « Grain de sable« .

[REGARDS SUR] : MELA CHÖSEN

Mela ChÖsen, 27 ans. La première rappeuse qui est directement venue nous partager son travail. C’est aussi une manière de découvrir plus simplement des rappeuses quand ce sont elles-mêmes qui viennent nous voir. Facile pour la rédaction de notre média ELLESFONTMAL mais aussi pour les rappeuses au nouveau marketing. C’est donc déjà avec impatience que l’on souhaitait découvrir cette rappeuse française.

Après écoute de plusieurs de ses morceaux sur son soundcloud (ci-dessous de l’article) que l’on découvre une rappeuse mélancolique engagée. Ce qui nous confirme ce qu’elle a pu nous dire « Je fais des sons seule avec mes moyens pour me soulager, dire ce que j’ai à dire et aussi pour le plaisir ». Avec une maturité de la vie apparente (elle a 27 ans), c’est avec de l’expérience qu’elles exploitent des thématiques tels l’hypocrisie humaine, l’actualité politique, la souffrance et ce qui se passe dans le monde. Des thématiques qui marquent l’emprunte de la rappeuse puisque seuls ces sujets y sont exploités par Mela. Les amateurs de textes rap profond seront sûrement déçus par ce manque de diversité textuelle.

On remarque un manque de moyen au niveau de la production. Mais malgré cela les productions ne sont pas si mal. Elles varient énormément surtout autour des instrumentaux différents les uns des autres.

Tout ceci n’est que la première étape d’un long parcours à effectuer (si elle le souhaite)

Si nous avions des conseils à lui donner aujourd’hui, cela serait de développer un peu plus ses techniques d’écriture et moyens de productions. Ce ne sont pas les plus évidents et faciles à faire mais ce sont les plus essentiels. Sa musique se concentre sur un univers bien définit ainsi c’est à elle de développer d’avantage sa personnalité musicale. Elle n’est encore un « personnage » peu profond, assez abstrait. Mela n’est sans doute pas une pépite mais avec du travail et la sincérité de son travail beaucoup de phases pourront être dépassées. Dans d’autres news Mela ChÖsen gère actuellement une webradio sur http://www.BoostMusic.fr

Lil’ Moove – « Temps de Réaction »

Du cash, Espoir Égaré, Quand le stylo touche la feuille et « A qui la faute » ainsi sont les titres favoris de la rédaction ELLESFONTMAL de la net-tape de Lil’ Moove.  Il y a longtemps que le rap français n’avait connu une rappeuse aussi « rafraichissante » comme Lil’ Moove. Une rappeuse tantôt mélancolique, tantôt consciente; tantôt agressive dans ses lyriques mais qui reste dans sa douceur de femme. Une description qui nous rappelle une certaine Lady Laistee. Voilà à qui Lil’ Moove nous fait penser alors bien sûr nous sommes presque obliger d’apprécier son travail.

  Rappeuse de la banlieue parisienne (93) d’origine africaine, Lil’ Moove est peu connue mais son talent est incontestable. Si le grand public rap n’a jamais pris connaissance de son existence; dans le milieu pro son nom tourne déjà depuis bien longtemps. La 1ère partie de Disiz au « festival de Passage » c’est elle qui l’a faite: (VOIR)

8mvx4-218050_511064662256849_1149612248_n_1_Il y a un an, la banlieusarde a sorti sa première net-tape « Temps de réaction » pour laquelle elle s’est entourée de rappeurs prometteurs parisiens dont nos titres favoris (comme dit plus haut) sont « Du cash« , « Espoir Égaré« , « Quand le stylo touche la feuille » et « A qui la faute?« . Avec comme slogan « Le rap français au féminin n’a qu’un nom : Lil’ Moove » elle nous propose une mixtape complète même si les productions se ressemblent toutes le thème principal a été respecté. Problèmes de sociétés, banlieue, notions sur l’Afrique, les Antilles, la politique…etc des sujets banals qu’elles nous expose à sa manière. Sa net-tape est à télécharger ici: http://www.lil.moove.sitew.com/#ACCUEIL.A ou à écouter sur sa page myspace : https://myspace.com/385963814/music/albums

Temps De Réaction from Lil’Moove aka L’Or Noir on Myspace.

[REGARDS SUR] : SIANNA DWAYNA

Sianna Dwayna, 18 ans, de Beauvais et originaire du Mali. Voilà une rappeuse à découvrir! C’est par ses vidéos youtube que l’on tombe sur cette rappeuse. Son nom nous disait depuis un an quelque chose mais à ce moment là comme vous le savez, ELLESFONTMAL (média n°1 sur le rap féminin français et francophone) n’était pas encore lancé. Les jours et les mois passent puis on tombe sur son dernier clip « Passe-Moi la télécommande« ; après visionnage, on s’est dit qu’il était temps de la présenter.

Comme dit plus haut, SIANNA est donc une jeune fille de Beauvais née au Mali. Elle n’est pas connue du grand public rap mais pour les fans de La Fouine, Seth Gueko, Mister You, OrelSan, Sefyu, Mokobé, Canardo, Fanny J (et pleins d’autres) vous l’avez sûrement déjà vu elle et son groupe Crack House participé aux concerts des artistes cités ci-dessus. D’autant plus, Sianna Dwayna appartient à un autre groupe Sushi Gang « un délire » (dit-elle) qu’elle entretient avec des jeunes rappeurs amateurs Lil’Beezy, Lil’Thug & la rappeuse amatrice parisienne Raflo. Sianna appartient donc à cette nouvelle vague de jeunes rappeurs déterminés à se procurer une place dans le rap game actuel. On retrouve dans son entourage la rappeuse Amy qui l’a présente comme sa « mini-moi » (et pourtant le style de Sianna se rapproche d’avantage de celui de Bushy ou encore de Dieselle qu’à celui d’Amy). On compte aussi le rappeur Mac Tyer, Dinos Punchlinovic, Soldat Baab ainsi qu’H Magnum guests dans son dernier clip.

On vous fait découvrir son dernier clip du morceau « Passe-moi la télécommande » produit par Mohand & Seven. Plus, son dernier son « Kick Off » du même groupe de production publié cet octobre.


Au niveau professionnel, Sianna est signée sur la maison de disque Crack House Records et prépare sa toute première mixtape fin 2013. On attendant la sortie de son projet, ELLESFONTMAL suivra Sianna de près on espérant que le meilleur est entrain d’arriver. 555882_10153275068245705_1460488295_n

Coup de coeur: Cheetah – Delicious (Instrumental)

On a un nouveau coup de coeur : Le nouvel instrumental  « Delight » publié aujourd’hui (samedi 5 octobre) par la rappeuse/beatmaker (ainsi que fondatrice du mag ) d’origine camerounaise Cheetah. L’instru est très bien fais. Elle a publié il y a trois jours, un autre instrumental nommé « Bad« . Tout cela est  à écouter ci-dessous: